Templa (tria) Fortunæ. Trois temples, consacrés à la Fortune, situés au voisinage de la porte Colline, à l'intérieur du mur Servien ( Murus Servii). De ces trois édifices, l'un était consacré à la Fortune publica Citerioris (Fortuna Publica Citerioris)( le plus près); l'autre à la Fortune Primiginia (Fortuna Publica Populi Romani Primiginia)( la fortune du peuple romain), le plus important au centre de l'image, et le troisième est le temple de la Fortune Publica ulterioris (Fortuna Publica ulterioris) ( le plus éloigné).

















La Porte Colline (Porta Collina). Porte de l'enceinte de Servius, située à l'extrémité N.-E. du Quirinal. C'est devant cette porte que campa Hannibal, et qu'eut lieu la bataille entre les partisans de Sylla et ceux de Marius, qui se termina par la défaite de ces derniers. Il ne reste plus que deux blocs de l'ancienne porte et une partie du mur Servien dont on voit encore les vestiges à la fin de l'Empire.

















C'est l'Empereur Héliogabale qui établit sur le Quirinal, près de la porte Colline, un petit sénat, ou sénat des femmes, dans un lieu où se tenait auparavant la réunion des dames romaines aux fêtes solennelles seulement, réunion à laquelle n’étaient admises que les femmes de consuls qu’on avait honorées des ornements consulaires. Mais ce sénat n’enfanta que des édits sur les modes féminines ou d'autres règlements sans conséquence politique. C'est l'édifice au centre de l'image.

















Initialement appelée Via Ficulnensis en raison de son tracé original s'arrêtant au village de Ficulnea, la Via Nomentana fut prolongée jusqu'à Nomentum où elle finit quelques kilomètres plus loin par fusionner avec la Via Salaria. Elle démarrait à la porta Collina du mur servien, puis fut au IIIe siècle bornée par le nouveau mur d'Aurélien à la porta Nomentana. A l'entrée de la Via Nomenta est la maison d'Haterius Latronianus dont a retrouvé le tombeau sur la même voie, mais en dehors du mur Aurélien.





















La Via Salaria tient son nom du sel, car c'est par cette route que les Sabins rapportaient le sel récolté à l'embouchure du Tibre. Certains historiens considèrent que la Salaria et le commerce du sel sont une des raisons de la fondation de Rome. Sur le Quirinal la voie se divisait en deux branches qui se rejoignaient à l'extérieur des murs. Nous croisons le tombeau des Calpurnii près de la porte Salaria.




















Revenons dans la direction est de la Via Salaria, de l'autre côté de la porte Colline. C'est à cet endroit que nous retrouvons la maison de Flavius Vedius Antoninus qui fut proconsul en Afrique. Tout près, et toujours en dehors de la porte Colline, le Campus Sceleratus où l'on enterrait vives les Vestales convaincues d'avoir violé leurs voeux de chasteté.




















Le temple de l'Honneur (Templum Honoris). Temple dédié à l'Honneur ( Honos) et situé hors de la porte Colline en direction du Camp de la garde prétorienne .

























Sur la Via Salaria nous passons devant la Caserne de la IIIième Cohorte de Vigiles ( Cohortium Vigilum Stationes ) qui devait contrôler les Régions VI et IV de Rome. En face la maison de Q. Munatius Celsus, procurateur de la Mauritanie sous Caligula. Enfin le Campus Cohortium Prætorianum qui est une esplanade située entre le camp prétorien et le mur Servien. Elle servait de champ de manoeuvres aux Cohortes Prétoriennes, et incluait quelques petits monuments honorifiques généralement élevés par cotisation: le nom des soldats participants était inscrit sur les parois.

















Le passage de la Porte du Viminal ( Porta Viminalis) dans l'ancien mur Servien dont les vestiges sont identiques à ceux de la porte Colline . Tout près la Maison de Geminia Bassa ( domus Geminia Bassa )qui remonterait au 3ième siècle. Plus haut la Via Tiburtina Vetus qui va longer le camp prétorien.



















Le Camp de la garde prétorienne ( Castra Prætoria ). Édifice de l'Époque Impériale, situé dans la partie orientale du Quirinal. Construit en 23 après J.-C. par Tibère, pour servir de caserne aux Cohortes Prétoriennes instituées par Auguste et jusque-là dispersées dans les divers quartiers de Rome, il fut relié à la ville par Aurélien. A la fois caserne et enceinte fortifiée, capable de tenir contre les émeutes, il était orienté du N. au S. et présentait la forme rectangulaire des camps romain: 440 mètres de long par 410 mètres de large. Sans doute une oeuvre militaire remarquable.














La porte principale, tournée vers la ville, était ornée d'un arc de triomphe élevé par Gordien III ( L'Arc de Gordien) (Arcus Gordiani). Des maisons plus spacieuses ( domum ) servaient d'habitation pour les officiers.


































L'arsenal ( Armamentarium ) où l'on entreposait les armes. La porte Decumana dans l'axe du Cardo Maximus ( l'axe le plus large ).























De l'autre côté du Cardo Maximus se trouve la porta Prætoria qui faisait partie du mur d'Aurélien et en face une grande place ouverte avec un autel dédié à la Fortune ( Ara Fortunæ ), un temple dédié à Mars ( Templum Martis ) et une chapelle des étendards à côté du temple. Le quartier général, et le tribunal, étaient situés dans le Prætorium.