Voici le temple de Ninmach. Avec ce temple nous commençons la série des grands temples de Babylone. Le contraste de ces temples avec les constructions privées était saisissant. Le temple de Ninmach était proche de la grande Voie processionnelle et de la Porte d'Ishtar. Lorsque les visiteurs entraient dans la ville par la porte d'Ishtar ils avaient à droite les façades gigantesques du Palais royal et à gauche la vision du temple de Ninmach.


<















Sous cet angle nous remarquons à droite l'entrée de la ville par la porte d'Ishtar et les murs du Palais royal.














Après avoir franchi le pont du canal qui traversait Babylone de la porte de Zabab jusqu'au Palais Royal, les visiteurs voyaient sur la gauche un autre grand temple babylonien, le temple d'Ishtar. Ishtar était la déesse de l'Amour et de la Fécondité. Les Grecs en ont fait la déesse Aphrodite. Ce temple avait le style en étages des Ziggourats. Tous les temples de Babylone avaient une façade de briques émaillées.



















Une vue plus éloignée du temple d'Ishtar. On remarque au premier plan le canal qui traverse la ville et au fond l'enceinte sacrée.


















En face du temple d'Ishtar, de l'autre côté de la voie processionnelle, un temple beaucoup moins imposant visible au centre de l'image, le temple de Nabû. Selon la mythologie babylonienne, Nabû serait le fils de Mardouk. Dieu de l'écriture, des scribes et de la sagesse, son temple principal se situait à Borsippa, en dehors de Babylone, mais ses temples étaient nombreux, dont celui de Babylone.